Rôle de Je

Récits de parties

Europa Universalis en deux mots

Concepts de base (version simplifiée)

Europa Universalis est un jeu vidéo, inspiré par un jeu de plateau foisonnant (pour rester poli : en fait le jeu est très ambitieux et nécessite des dizaines d’heures pour une partie, bref c’est quasi injouable et c’est dommage).

Dans la version actuelle du jeu (Europa Universalis IV), on choisit un pays et on le dirige de 1444 à 1821. De manière simplifiée, il prend la suite de Crusader Kings II (il existe des passerelles, d’ailleurs), mais dans les faits, c’est tout de même très différent pour beaucoup de raisons

  • On joue un pays, pas une dynastie. Donc, il n’y a pas de traits rigolos ou d’événements personnels marquants. Le jeu est plus « froid », moins personnel et donc moins propice à être raconté a posteriori comme une histoire.
  • En conséquence, il y a peu de roleplay et le jeu est très souvent fondé sur la conquête et l’étendue de son territoire. On peut jouer « tall » (en développant ses provinces plutôt qu’en tentant d’en conquérir d’autres) mais c’est moins commun.
  • On choisit un pays dans le monde entier (malgré le titre, hérité du jeu de plateau) : Castille, Corée, Incas, Cherokees, Mali…
  • Le système de jeu est beaucoup plus riche (et compliqué). Chaque pays est gouverné par des choix (par ex : colonisation ou pas ?) qui le guident. Par exemple, en jouant la France en 1444, vous pouvez « être historique » en luttant contre la Bourgogne puis en menant la guerre en Italie. Ou au contraire vous désintéresser de l’Europe pour aller coloniser avant la Castille, le Portugal et l’Angleterre. Les idées que vous choisirez faciliteront votre volonté mais vous freineront si vous décidez de changer d’avis dans votre objectif. Il faut donc penser stratégiquement à ce que l’on veut obtenir et comment.

Détaillons quelques concepts de base

Les points de monarque représentent la vraie monnaie du jeu. Les mauvaises langues les appellent « points de mana » et ce n’est pas entièrement faux. Ils arrivent en trois catégories : administratifs, diplomatiques et militaires. Chaque mois, vous générez des points de monarque pour chacune des catégories à hauteur de 3 + la compétence du dirigeant (de 0 à 6) + la puissance de votre conseiller (de 0 à si vous n’en avez pas à 3 si vous payez pour le plus cher). Les points de monarque servent à pratiquement tout : légitimer des provinces, engager des généraux/amiraux/conquistadors/explorateurs, demander des provinces supplémentaires lors d’un accord de paix, faire baisser la lassitude de guerre, augmenter la stabilité du pays…. Et aussi acheter des technologies et des idées. Savoir adapter son objectif à ses points de monarque en fonction de ce que l’on a en surplus est très important, surtout si votre objectif est ambitieux car on n’a pas toujours pléthore de points de monarque.

Les institutions représentent l’avancée de la civilisation. A partir de 1450 et jusqu’en 1700, une nouvelle institution arrive tous les cinquante ans. Ensuite, elle se diffuse petit à petit aux provinces voisines (on peut accélérer cela en « développant » les provinces si on a le bon DLC, ou plus prosaïquement en annexant une province ayant déjà embrassé l’institution voulue). Pour chaque année où le pays est « en retard », le coût des technologies augmente de 1 point de pourcentage (maximum 50). Il est donc vital de réfléchir au timing de l’adoption de l’institution pour éviter de payer des points de monarque en trop. 

Les technologies représentent les avancées dans les trois domaines des points de monarque. Cela permet donc de développer de nouvelles unités, de nouveaux bâtiments, de nouveaux gouvernements, de meilleures tactiques, des casus belli plus diversifiés, des actions d’espionnage innovantes, et aussi l’accès à l’adoption de groupes d’idées. Chaque technologie a un coût en points de monarque qui dépend de votre avance/retard par rapport au timing prévu par le jeu pour cette technologie, de l’adoption de cette technologie par vos voisins, de vos bonus personnels, et aussi de votre retard dans les institutions (je résume un peu).

Les groupes d’idées sont « débloquées » par certains niveaux de technologie administrative (niveaux 5, 7, 10, 14, 18, 22, 26, 29). Vous pouvez donc choisir un groupe d’idées (et huit au total si vous avancez assez bien) parmi 18, réparties toujours dans les trois mêmes catégories (admin, diplo, mili). Chaque groupe contient sept idées (bonus en commerce, aux armées, en développement ou autre…) et il faut payer 400 points de ladite catégorie pour chaque idée. L’avantage, c’est que le coût est fixe et ne dépend pas des institutions. Ces groupes d’idées vont très fortement influencer votre pays en lui donnant des bonus qui vont infléchir vos actions. Chaque choix est donc un élément clé. Quand vous avez fini un groupe d’idées, vous obtenez un bonus gratuit et la possibilité de coupler les groupes d’idées pour mettre en place des doctrines qui apportent un bonus en échange d’un coût d’un point de monarque par mois. Enfin, dès que vous avez débloqué trois idées, vous obtenez une idée nationale et un bonus lié, reflétant l’unicité de votre pays (la Russie a beaucoup d’hommes, la Castille est forte pour convertir les hérétiques, le Portugal colonise facilement, les Pays-Bas sont doués en commerce etc). Pour que tout le monde ne démarre pas au même point, chaque pays commence le jeu avec 2 « traditions » et, s’il a terminé ses sept idées nationales, obtient un autre bonus appelé « ambition ».

Voilà pour un tour d’horizon rapide des concepts de base d’Europa Universalis IV

Campagnes narrées ici

Partie 1 : Du Portugal vers les Caraïbes

Moi tout seul (Erdrokan) vais tenter de jouer le Portugal depuis le début du jeu en 1444.  L’objectif est le suivant :

  • Obtenir le succès No pirates in my Caribbeans : Own or have a subject own the entire Caribbean. Donc posséder (directement ou via une dépendance) toutes les provinces de la région des Caraïbes. Éventuellement d’autres succès en passant.
  • Tous les DLC jusqu’à Third Rome inclus sont activés. Patch 1.22.2

Partie 2 : A Manchurian Candidate

Moi tout seul (Erdrokan) vais tenter de jouer une horde mandchoue (j’ai choisi Jianzhou ) depuis le début du jeu en 1444.  L’objectif est le suivant :

  • Obtenir le succès A Manchurian Candidate : Start as one of the Jurchen tribes and form Qing. Donc former la Mandchourie et former Qing posséder (ce qui veut dire que je dois battre les Ming. Éventuellement d’autres succès en passant. Le nom du succès est lié à un livre à succès.
  • Tous les DLC jusqu’à Third Rome inclus sont activés. Patch 1.24.1
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :