In-319
Du solide

Kottabhanja (on va dire Kotta) a vingt-trois ans et déjà un héritier quand il monte sur le trône. Son père lui a laissé un empire fort puissant avec un gros ennemi à l’ouest (mais de moins en moins puissant vu qu’il se fait grignoter depuis quelques décennies) et une guerre (royaume de Gujarat) qui vient de commencer.

In-320
Nagavamsi 1241

Kotta se concentre encore plus sur le militaire (le focus a été choisi avant que je ne prenne le personnage mais bon pourquoi pas). Et c’est vraiment sa force.In-322In-323In-324 En mai 1243, la guerre est gagnée et Kotta se rapproche de pouvoir usurper le Rajasthan (s’il avait la bonne religion, mais ce n’est qu’un détail). In-325.pngL’empire n’a jamais été aussi grand.In-326.png Et Kotta est au mieux de sa forme.

In-327.png
Il manque encore un peu de karma

Pourtant Kotta se blesse, ce qui est un peu inquiétant car il lui reste tant à faire.

In-328.png
Ca aurait pu être pire

Vu qu’il n’y a rien à faire à l’extérieur, observons un peu la menace mongole. Elle reste forte mais s’est bien émoussée.

In-329.png
78k hommes et plein d’ennemis. Largement prenable

Le père de Kotta avait essayé en vain d’assassiner le précédent empereur mongol mais trop peu de gens voulaient le soutenir. Là, c’est un peu pareil mais Kotta tente quand même. Et puis un jour.

In-330.png
Et paf

Conséquence : l’empire mongol se fracture et disparait de la surface de la terre.

In-331.png
Y a plus Mongols. Je ne pensais pas que ça marcherait aussi bien…

Kotta continue à devenir un meilleur guerrier. In-332.pngEt à s’intéresser à la fauconnerie. In-333.pngEt en plus, sa blessure devient une balafre hyper badass !

In-334.png
La classe !!

Botta n’oublie pas de donner plus de pouvoir aux femmes de son empire. In-335.pngAvec tout ça, Botta prend confiance en lui et devient brave.

In-336.png
Cette série….

En 1252, fidèle à la tradition familiale, il présente son héritier aux vassaux. In-337.pngEt puis… son voisin fait une erreur fatale en se retirant du pacte défensif. Je crois que c’est le programme qui fait des vérifications et il arrive qu’une personne quitte le pacte et le rejoigne quelques jours plus tard. Clément m’avait prévenu donc j’étais à l’affût de ce genre de chose. Rassuré de ne pas avoir à faire face à d’autres ennemis, Botta déclare la guerre d’assujettissement immédiatement.

In-338.png
Erreur fatale
In-339.png
Objectif en bleu

Au passage, Kotta obtient 15 000 or et un petit succès au passage. In-340.pngLe Rajasthan se défend mais ne fait pas le poids.

In-341.png
28k contre 20k. 2k morts contre 11k…

Fin 1255, la guerre est gagnée. In-342.pngKotta (qui a entre-temps changé de religion, enfin je crois, ça va, ça vient) usurpe la couronne du Rajasthan. In-343.png

L’ancien samrat devient simple comte et ses vassaux se dispersent.

In-344.png
La déchéance…

Kotta usurpe et redistribue les titres restants, il vassalise pacifiquement les territoires esseulés.

En 1256, son héritier est majeur.

In-345.png
Bof…

Et Kotta continue à devenir un meilleur guerrier. In-346.pngIn-347In-348In-349En 1260, à 41 ans, Kotta est impressionnant.

In-350.png
Stats de folie, 100k hommes, plein d’argent

Kotta continue à faire la guerre aux scories qui l’empêchent de former son empire. Certains capitulent en quatre jours. En janvier 1265, il conquiert le territoire de l’ancien samrat du Rajasthan.

1266.

In-351.png
Encore plus fort
In-352.png
Au centre et au sud-ouest, les scories

Kotta fait passer une loi pour empêcher les guerres internes. In-353.pngMais en 1267, on lui diagnostique un cancer !

In-354.png
Aïe…

Mais les vassaux continuent à s’étendre pour leur samrat : en Afghanistan par exemple, ou à l’intérieur du pays. Quand il peut les aider, Kotta rejoint leur guerre pour accélérer le processus (apparemment ça ne marche pas pour les vassaux directs).

1272, Kotta ralentit le cancer, pour un temps. In-355.png

In-356.png
15000 de prestige

Grâce à tous ses exploits, Kotta devient le magnifique. Age at least 30, ruled for 15 years, Quick  or Genius , education at the highest or second highest level (Diplomacy, Martial or Intrigue).In-358.pngIn-357.png

Kotta a réussi à fieffer son fils (en devenant bouddhiste un moment) mais ce dernier n’est pas vraiment finaud. Il lui propose de marier son petit-fils avec sa fille.

In-359.png
Non, fiston, non.

En 1278, cela sent la fin, Kotta devient infirme.In-360.png

Ensuite commence une partie un peu pénible où je pensais avoir tout le nécessaire pour accomplir mon objectif. Mais il faut savoir que chaque province (comté) est composée de baronnies (châteaux), cités et temples (ou leur nom local). Il arrive qu’on contrôle la province mais pas tous les éléments la composant. Sauf que pour trouver où c’est, c’est fastidieux. J’ai mis beaucoup de temps à trouver un temple dépendant d’un seigneur indépendant extérieur puis à attendre de ne pas avoir trop de « menace » générée par moi.

.

Et en effet, en 1280.

In-361.pngKotta meurt sans avoir pu unifier les trois empires. Pourtant, il a fait de grandes choses durant son règne.

In-362.png
Très bon souvenir de ce personnage

Kottabhanja passe le relais à son fils, Bhimasena, qui parait bien plus limité.

In-363.png
Et encore, il s’est un peu amélioré en 25 ans...

On y est presque !!!


Très déçu de ne pas avoir fini avec ce personnage, mais j’ai mis du temps à identifier ce qui manquait puis à tenter de le récupérer. Toujours le focus martial, c’est monstrueux en bonus à la longue. Et la mort du Mongol a été un coup de maître non voulu. Reste plus qu’à finir (il était fort tard quand ça s’est passé, je ne voulais pas finasser donc ai pu rater des occasions par manque de précaution)

Publicités