In-178Prithvidena (on va dire Prith) a déjà douze ans et est presque un homme fait alors qu’il monte sur le trône. Même si son pouvoir reste fragile, il est plus âgé que ses deux prédécesseurs. Son empire est grand mais reste faible par rapport à la première puissance mondiale, à savoir l’empire du Rajasthan.

 

In-179
Le Rajasthan en orange sur la carte. Nos héros, en vert foncé

Prith commence par finir la guerre laissée en héritage et gagne ce thikana (comté) esseulé. In-181

Puis à 14 ans, il a la révélation et devient zélé (gros bonus en martial mais forcément cela est peu apprécié par les personnes suivant une autre religion).

In-182

Un homme charmant !

A 16 ans, Prith a terminé sa formation militaire : bon diplomate, il est un excellent soldat endurci, brave, ambitieux et cruel.

In-183
Jolies caracs. Va pas falloir l’embêter, lui

Ensuite, c’est la routine habituelle : un aventurier qui veut son empire, qui rate, qui est banni pour 450 pièces. Mais Prith a d’autres soucis en interne : ses vassaux veulent le tester et les factions montent. Fin 1099, un ultimatum arrive sur son bureau.

In-184.png
Sweet summer children

Prith ne cède pas et part en guerre. Fin 1100, Prith gagne et obtient un bonus d’opinion (c’était un peu le but). Ailleurs dans le monde, le samrat (empereur) du Rajasthan meurt à 18 ans d’un cancer, un mineur lui succède ce qui présage un peu de calme de ce côté-là. C’est à ce moment là que l’épouse de Prith lui donne un fils (ce qui évitera d’avoir un souci éventuel vu qu’un royaume est encore en agnatique et que Prith avait deux petites sœurs). Ensuite on s’amuse à découper des singes.

In-185
Charmant garçon

Puis, on s’efforce à donner plus de droits aux femmes (j’avais raté cette étape lors d’une génération précédente, du temps où un conseil devait statuer sur tous ces points) Cela n’apporte pas grand chose en jeu (donner petit à petit des postes de responsabilité à des femmes) mais pourquoi se priver d’options pour le futur.

In-186.png
Galant garçon

A 21 ans, Prith est déjà réputé pour être une brute (Age at least 16, Martial at least 12. At least one of Strong  or Robust . At least one of Cruel , tribal or nomadic government, or pagan religion. ).

In-180
Prit, deux ans plus tard

A 21 ans, Prith a déjà 500 points de karma et il lance une guerre d’assujettissement (une fois par personnage, hélas) sur le royaume de jure de Karnata.

In-187.png
En bleu, les territoires ciblés

Tout se passe assez bien.

In-188.png
Le surnombre, c’est moins glorieux mais c’est plus facile

L’adversaire meurt à 41 ans et son fils prend le relais. Cela ne change pas grand chose. In-189.pngIl est temps d’usurper le titre.

In-190
Un de plus
In-191.png
Un peu plus de présence méridionale

Malgré ces succès, lors d’une révolte interne (un vassal rebelle qui refuse de se faire emprisonner), on se rend compte qu’il faut rester vigilant.

In-192.png
Ouh là…

En 1108, le royaume est en paix et Prith en profite pour changer les lois : primogéniture pour Karnata et agnatico-cognatique pour Kamarupa. Cela permet d’assurer le futur de manière plus sereine. Ayant toujours un œil sur le monde, Prith se rend compte qu’il ne peut plus vraiment s’étendre. Alors, il se tourne vers son jardin.

In-193.png
#cabalepâquerette
In-194.png
Jamais contente !!

Prith présente ensuite à ses vassaux, son aîné, âgé de 12 ans. In-195.pngUn autre aventurier vient tuer quelques troupes de Prith et laisser 570 dans le trésor royal. Puis ses fils deviennent majeurs.

Son aîné a bientôt une fille. En fait, Prith chérit son royaume, lançant moult constructions pour augmenter sa technologie et ses armées. Mais pendant ce temps là, le pays prospère.

In-198.png
Brute mais gentil
In-199
An 1121

Mais Prith revient vite à des conquêtes quand des occasions se font jour. In-200.pngGrosse tentation en 1124. L’empire voisin est fort amoindri en troupes car la moitié de celles des vassaux sont absentes (et cela fait 20 000 hommes tout de même) et il n’a plus d’argent.

In-201.png
Mais cela remonte très vite, faut pas traîner

Prith cherche un prétendant à un titre de roi, avec une revendication forte.

In-202.png
Revendication forte, pas trop vieux, parfait

Puis, il l’invite à sa cour, le fieffe (pour qu’il devienne notre vassal et donc qu’il le reste une fois le trône de roi conquis) et déclenche la guerre. C’est un peu compliqué mais avec des mercenaires, Prith prend l’ascendant. Hélas, alors qu’il a 90% de score de guerre, la cible meurt et Vapyata hérite du royaume Mansukhani… en gardant le thikana offert pour le fieffer. C’est donc un morceau du territoire qui quitte le giron Nagavamsi, ce qui est fort énervant…

En 1128, Prith a 45 ans et fait preuve d’une nouvelle ambition !! (trait que j’avais perdu entre-temps).

In-203.png
Plus fort que jamais

Prith en profite pour revendiquer un raj (duché) voisin, même si cela lui donne plus de fil à retordre que prévu.

In-204.png
Moins de bordergore !

Puis en 1134, un petit thikana qui trainait. In-205.pngPuis, voyant que son grand ennemi occidental a encore une faiblesse en hommes, Prith lui mène une guerre, pour un domaine moins grand que le royaume d’auparavant. Mais si cela marche, cela sera toujours des troupes en plus pour Prith et en moins pour l’autre. En plus, les territoires éloignés rendront la guerre peu commode pour les deux, mais pourront être gardés plus facilement.

In-206.png
La cible en bleu : 4 thikanas

Au bout de quatre ans de guerre acharnée mais maîtrisée, le combat est gagné.

In-207.png
Une bonne chose de faite pour rééquilibrer les forces en présence

Deux ans plus tard, Prith lance une ultime bataille pour un territoire de plus mais il est interrompu par la mort. In-208

In-209
Pas si tôt que cela, jolie performance

Prithvidena aura bien agrandi et consolidé l’empire, annexant les territoires d’États plus faibles (vivement que la vassalisation pacifique fonctionne) et battant son plus gros ennemi pour essayer de réduire l’écart entre les deux. In-210Janmejaya a déjà 40 ans et deux fils (et plein de karma pour faire un assujettissement). Il a moyen d’agrandir l’empire transmis par son père. Pour la première fois, la capitale n’est plus à la frontière


Le personnage avait plein de potentiel et tout s’est passé de manière assez classique : arriver à l’âge de la majorité, faire taire les factions puis s’étendre, dont une fois par assujettissement. Je n’ai pas développé cela dans le récit mais les gains financiers énormes aident beaucoup. Il y a un moment où j’ai frisé les 10 000 or mais j’ai investi pour avoir plus de bâtiments fournissant des troupes, ce qui me donne une armée dans le top 3 mondial. Niveau technologie, je suis aussi parmi les premiers au monde. Bref, ce n’est pas gagné mais on se débrouille.

Publicités