Samantavarman (on va dire Samant) est en pleine guerre quand il apprend qu’il accède aux trônes. Rappel des épisodes précédents : son père était au conseil de sa grand-mère (rani) Vakula. Cette dernière lui a graissé la patte (400 or) pour avoir son appui lors d’un vote, pensant qu’il ferait bon usage de cet argent. Sauf qu’il a engagé des mercenaires pour se lancer dans une guerre sans espoir au sud. Puis est mort de dépression quelques années plus tard, laissant la guerre à Samant.

In-87
Ambitieux.. mais bête

Samant n’a pas un profil vraiment terrible comme dirigeant : il est moyen en intendance (grâce au focus) et c’est à peu près tout. Bonne chose, il a déjà deux fils. En tant que Maharaja, il a accès à plus de troupes, ce qui lui permet de continuer la guerre de manière plus efficace. Cela prend toutefois un peu de temps et il en profite pour bâtir une nouvelle route commerciale.

In-89.png
Tout à gagner

Samant a bien pris soin de contenter ses vassaux (notamment en donnant des territoires qu’il avait en trop) mais certains sont mécontents, en particulier par la durée de leurs troupes levées pour la guerre. En l’an 1000, un ultimatum surgit pour augmenter le pouvoir du conseil (pouvoir quasi inexistant.. il ne me reste plus qu’à abolir le conseil, en fait). Samant évalue la situation : les factieux ont 110% de ses troupes, mais le Maharaja a des escortes, et des sous pour les mercenaires (en plus, l’IA n’est pas forcément géniale pour se battre efficacement). Il refuse donc de céder et c’est la guerre. Il reçoit toutefois une aide inattendue.

In-90
Toujours bien d’avoir des troupes en plus

Quelques mois plus tard, Samant est victorieux dans le conflit de son père. Cela aura duré plus de treize ans.

In-91
Merci Papa…

Cela lui permet de récupérer un thikana (comté) isolé au sud.

In-92
Border gore über alles

Enfin en 1003, il met fin à la révolte sur une victoire (ce qui lui confère un +15 d’opinion général pour avoir écrasé une révolte majeure). Les leaders sont emprisonnés, dépouillés de leur titre, ce qui permet à Samant de fieffer son fils âgé de 18 ans (après l’avoir marié pour éviter que l’IA ne le branche avec n’importe qui).

In-3
Au nord-est, l’empire bengalais

L’objectif de Samant se situe au nord-est puisqu’il peut reconstituer l’empire du Bengale. Outre l’argent et le karma, il lui faudrait au moins 80% des 62 comtés. Cela permettrait d’avoir un titre principal unique au lieu de plusieurs royaumes où il faut aligner les lois de succession pour ne pas les perdre. Donc une guerre d’assujettissement en dehors des limites de jure de l’empire du Bengale risque surtout d’apporter un royaume de plus et donc des casse-têtes supplémentaires. Samant mène sa barque sans trop de soucis, restant allié aux gros empires de la péninsule, en les aidant mollement dans leur appel à la guerre. Quand le royaume de Palla (situé de jure au Bengale) se divise, Samant remarque qu’il a une revendication de jure sur un thikana alors il va le récupérer. Puis, en 1007,il se dit que son voisin au sud (un cousin…) est quand même très faible, sans héritier… enfin justement c’est ça le souci : s’il meurt, c’est l’empire voisin qui va récupérer tous ces territoires. Samant décide donc d’attaquer le voisin du sud pendant qu’il est temps. Samant n’utilise pas d’assujettissement sur un royaume mais soutient la revendication de jure sur le raj (duché) de son enclave.

In-93.png
L’objectif : les territoires au contour bleuté

Samant a tout de même le temps de faire une tour majestueuse dans ses territoires.

In-94
Ca coûte cher mais je suis riche

En 1008, à 48 ans, Samant va plutôt bien.

In-95.png
Les caracs sont un peu meilleures

En 1009, la guerre est gagnée. Il y a juste quelques petits conflits internes plus loin au nord mais ils sont vite réprimés. En plus, cela permet de récupérer des titres et les redistribuer à ses deux fils. Tous ces succès expliquent sans doute pourquoi Samant perd son ambition légendaire.

In-96.png
Argh, c’est +2 à toutes les caracs….

Le temps file et Samant lorgne toujours au nord-est. Le royaume de Pala est fort mais Samant se demande s’il pourra le récupérer et changer ses lois de succession pour passer en primogéniture et éviter que ses royaumes ne se fragmentent à sa mort. Quoi qu’il en soit, ça se tente. Et donc en 1016, un assujettissement est lancé. Certes, il y a bien en même temps une guerre contre un vassal qui refuse de se laisser emprisonner mais rien de bien méchant

In-97
L’objectif en bleu correspond à un royaume de jure. Le casus belli est puissant mais se limite aux possessions dans un royaume de jure

Quelques mois après, le descendant de son premier suzerain (passé sous la coupe d’un empire) lui déclare la guerre depuis l’ouest. 

In-98
Il m’a pas oublié, celui-là ? Ca fait 100 ans, vieux

Cela change la donne car trois conflits simultanés (dont deux gros), c’est plus compliqué. Heureusement, Samant a des alliés. En septembre 1018, il arrache une paix blanche contre le maharaja de l’ouest (aucun intérêt d’aller jusqu’à la victoire totale). Puis il gagne contre le vassal. Enfin, en 1022, la guerre d’assujettissement est gagnée. In-99

Ce qui génère une petite menace pour ses voisins…

In-100
Rhooo, juste pour un royaume

Il reste juste à battre un aventurier qui voulait prendre ses terres mais c’est aussi vite fait. Les frontières du territoire de la famille de Nagavamsi sont donc désormais les suivantes.

In-101.png
C’est bien, mais pas assez pour créer l’empire bengalais

Samant est une force incontestable de la région mais il ne fait pas le poids face à ses deux grands voisins. Par un coup du sort, son allié de l’ouest (17k hommes quand Samant en a un peu plus de la moitié) pète un plomb et dissout l’alliance.

In-102
Pardon ??

Samant va donc être prudent car il sait qu’il est moins soutenu à l’extérieur, et que ses vassaux sont fort mécontents d’avoir vu leurs troupes utilisées. Ça plus la menace créée en annexant un royaume, autant jouer profil bas. Le reste se passe sans trop d’histoire : des vassaux qui font des complots, et se font emprisonner puis prendre leur titre, la routine. En 1024, coup dur, son héritier meurt à 39 ans de dépression. Il laisse un enfant mâle.

In-103.png
Séducteur déprimé.. super

Le reste est peu intéressant (deux révoltes vite matées, un vassal qui mange une jeune fille… hum) à part que Samant redouble d’efforts pour que tous ses vassaux du royaume du Bengale soient en paix et l’apprécient. Comme ça, il arrive à faire changer les lois de succession et imposer, sans savoir que c’était possible, la primogéniture partout. A sa mort, les trois royaumes resteront unis. En 1027, Samant surnommé l’ancien (Age at least 55, ruled 20 years. Chance increases at age 65 and 75, and at 30 and 40 years as a ruler) a 68 ans.

In-104
La diplo, c’est la cata…

Il subit une révolte de paysans et une rébellion interne mais ne peut finir ces guerres. En effet, sa femme meurt en mai de l’année suivante, et lui en décembre.

In-105
Rhoo, tout de suite, on retient l’avarice…

In-106En presque 35 ans, il aura réussi à prendre un autre royaume et à unifier les lois de succession (sauf sur le genre… J’espère que ça ira quand même). Il a aussi pris un raj (duché) au sud. L’empire du Bengale n’est plus très loin car nous avons 45 territoires sur 62 soit 72% (il en faut 80%). Reste à voir si son petit-fils, Samantavarman II, pourra gagner les guerres en cours, avoir un peu de stabilité et étendre les terres de la dynastie.

In-107
Avec ces caracs et cette éducation, ça ne présage rien de terrible. Mais tout peut changer

————————————————————————————

Finalement, alors que je craignais ce personnage, tout ne s’est pas trop mal passé. Rien n’est fait mais ça progresse petit à petit. Et je me suis fait un trésor de guerre (4600 or) en cas de coup dur car je crains les énormes invasions dans le futur. De toute façon, j’ai atteint ma limite en tech pour le moment et ne peux pas investir dans des bâtiments supplémentaires (sauf des hôpitaux), alors…

 

Publicités